Les bilans sont réalisés au cabinet. Ils consistent en la passation de plusieurs tests visant à éclairer le fonctionnement psychologique de la personne.  Ces tests permettent de mettre en lumière les forces et les faiblesses du patient, et de proposer une psychothérapie adaptée. Plusieurs types de bilans existent :

  • Le bilan du fonctionnement psychoaffectif

Il vise à déterminer le fonctionnement psychologique de la personne. Il s’appuie sur des tests de personnalité permettant, entre autres, d’évaluer l’anxiété, l’estime de soi, et de déterminer les traits de personnalité du patient ainsi que son fonctionnement affectif. (Tests fréquemment utilisés : Rorschach, TAT, CAT, Patte Noire, MMPI, questionnaires…)

 

  • Le bilan intellectuel

Il vise à évaluer le niveau de fonctionnement cognitif de la personne et son niveau d’efficience. Cela passe par la passation de tests psychométriques tels que WISC / WAIS (dits de Q.I), WPPSI, tests neuro-psychologiques…

  • Le bilan psychologique complet

Il comprend à la fois une évaluation du fonctionnement intellectuel et cognitif, et des tests de personnalité.

 

Dans quel cas recourir à un bilan psychologique ?

  • Chez l’enfant

–       Suspicion d’une hyperactivité, problèmes de concentration et d’attention

–       Difficultés scolaires, suspicion de précocité intellectuelle, HPI, retard mental

–       Troubles des apprentissages : dyslexie, dysorthographie, dyscalculie

–       Problèmes comportementaux : agressivité, agitation ou inhibition importante, isolement…

–       Anxiété, stress, phobies

–       Enurésie, encoprésie, troubles du sommeil, tics, troubles de l’oralité

–       …

 

  •  Chez l’adolescent

–       Faible estime de soi, manque de confiance en soi, problèmes liés à l’image du corps

–       Comportements et conduites à risques : fugues, vol, scarification, violences…

–       Addictions (alcool, jeux vidéos, drogue…)

–       Conduites massives d’opposition

–       Echec scolaire, déscolarisation, questionnements autour de l’orientation

–       …

  • Chez l’adulte

–       Orientation professionnelle

–       Indication de traitement et thérapie

–       Personne en grande souffrance : mal-être profond, dépression, anxiété envahissante, estime de soi faible

–      

 

Comment se déroule un bilan ?

  • L’entretien préliminaire

Le psychologue recueille les éléments d’anamnèse, l’histoire de vie de la personne, sa demande, et ses difficultés actuelles. Pour les enfants ou personnes mineures l’accord des responsables légaux est requis et ils doivent être présents au moment de l’entretien préliminaire (au moins un responsable). Est ensuite présenté le déroulement du bilan, le mode de passation des tests, et est planifié l’entretien de restitution (en présence des parents ou du responsable légal si mineur).

  • La passation des tests

En fonction de la nature du bilan (complet, efficience, psychoaffectif) la passation est d’une durée variable et peu s’étaler sur plusieurs séances. Plusieurs tests sont nécessaires pour affiner les résultats. Lors des tests, le patient est seul avec le psychologue, même pour les enfants, pour ne pas biaiser les conditions de passation et les résultats.

  • L’analyse des tests et l’interprétation des résultats

Une fois la passation des tests réalisée, le psychologue va dépouiller et analyser les résultats. Il peut ensuite rédiger un compte rendu clair et détaillé qui sera remis au patient. Ce compte rendu mettra en lumière les difficultés et faiblesses du patient, mais également ses forces et ses ressources. Il ne s’agit pas d’un diagnostic figé et définitif (ce dernier pourra être ensuite posé par un psychiatre si nécessaire).

  • L’entretien de restitution – fin du bilan

Il s’agit d’un compte rendu oral du bilan réalisé au patient (et à sa famille s’il s’agit d’un enfant). L’objectif de l’entretien est de répondre au maximum aux interrogations initiales du patient et d’ouvrir sur une discussion pour élaborer une prise en charge adaptée. Le compte rendu est remis au patient par écrit.